Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE BLOG DE JACK - Ancien militaire des OPEX (Liban - Kosovo...) et porte-drapeau à l'UFAC des Côtes d'Armor.

03 Jun

Les premiers F-35 sur les tarmacs américains fin 2015.

Publié par jack

Les premiers F-35 sur les tarmacs américains fin 2015.

Les F-35 arrivent dans les unités. Des dates opérationnelles ont été annoncées ces derniers jours pour les différentes armées, s’échelonnant de 2015 pour les marines à 2019 pour la Navy.

Mars 2012 : un pilote de l’Air force embarque dans un F-35A pour une sortie d’essai. ©Air force / Samuel King

Le F-35, l’avion de combat américain de cinquième génération, doit être opérationnel en décembre 2015. L’annonce de dates opérationnelles initiales (Initial operating capacity / IOC) a été faite au Congrès vendredi, avant d’être confirmées dans la foulée par le Département de la Défense et les différents Etats-majors. Le corps des marines sera le premier a recevoir ses appareils, suivi de l’Air force en décembre 2016 et de la Navy en février 2019.

Ce premier escadron opérationnel consiste en une dizaine d’appareils (douze pour l’Air force) qui doit permettre de déployer les moyens nécessaires à l’accomplissement des missions désignées selon les armées. En décembre 2015, ce sont donc non seulement les différentes phases de test qui devront être terminées pour les marines, mais aussi la formation et la préparation des pilotes. Potentiellement, Washington doit pouvoir à partir de cette date avoir la possibilité d’envoyer les F-35 marines en opération.

Les différences de délais sont expliquées par l’avancement différent des versions destinées aux différentes armées. Equipements de bord et électronique embarquée n’en sont pas au même stade de finalisation pour la version F-35B, destinée aux marines et aux aviateurs, ou de la version F-35C, destinée à la marine. A terme, ce sont 2 443 avions qui doivent être livrés aux Etats-Unis, dont 1 763 dans la version F-35A destinée à un usage polyvalent au sein de l’Air force.

Le tout sans compter les éventuelles exportations sur lesquelles compte l’industriel Lockeed Martin, maître d’oeuvre. La Grande-Bretagne, l’Italie, l’Australie, la Turquie, le Japon ou encore la Norvège ont commandé des F-35 pour remplacer leurs appareils. D’autres l’envisagent, comme la Corée du Sud, qui doit se prononcer au cours de l’été, ainsi que le Danemark qui doit se prononcer courant 2015. Israël étudierait également la possibilité de se porter acquéreur de cet appareil.

La semaine passée, le F-35, qui a souffert de plusieurs rebondissements industriels et budgétaires, s’est vu en une de la presse américaine de nouveau. Cette fois-ci dans une affaire de piratage : certains plans de l’appareil auraient été volé au cours d’une attaque informatique dont Washington soupçonne que l’auteur soit le gouvernement chinois. Une agression similaire avait déjà visé le F-35 en 2009.

Le coût total du programme, qui devrait dépasser à terme les 1500 milliards de dollars en font l’appareil le plus cher de l’histoire de l’aéronautique.

Source:actudéfense.

Commenter cet article

À propos

LE BLOG DE JACK - Ancien militaire des OPEX (Liban - Kosovo...) et porte-drapeau à l'UFAC des Côtes d'Armor.