Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE BLOG DE JACK - Ancien militaire des OPEX (Liban - Kosovo...) et porte-drapeau à l'UFAC des Côtes d'Armor.

26 Aug

Restructurations militaires:des compensations insuffisantes,selon les élus.

Publié par jack

355655_0202230778864_web.jpgAlors qu'un nouveau livre blanc de la Défense est en préparation;le ministre Jean-Yves Le Drian,a signé cet été la directive fixant la liste des régiments et établissements militaires concernés par la restructuration des armées;7.800 postes sont concernés d'ici au 31 juillet.

Envoyée dans la torpeur de l'été;le 31 juillet dernier;la directive sur les mesures de dissolution,de réorganisation et de transfert des régiments et établissements militaires;provoque des remous.Signée par le ministre de la Défense;Jean-Yves Le Drian;elle détaille;site par site;les quelques 7.800 postes militaires et civils concernés d'ici au 31 juillet 2013 par l'application de la restructuration des armées (voir le document du ministère de la Défense).

Paris et l'Ille-deFrance sont particulièrement concernés par le mouvement avec plus de 3.200 postes supprimés ou transférés;mais les coupes sombres concernent aussi Cambrai et Marseille (voir encadré).En Ille-de-France;la ville de Compiègne attend ainsi toujours le transfert du siège social de l'Office National des Forêts promis en 2008 en compensation de celui de l'Ecole d'Etat-Major de l'armée de terre et de la DCSN à Saumur et à Orleans.

Mais la grogne vient du Nord et de l'Est;territoires de tradition militaire confrontés au départ de régiments et à la multiplication des plans sociaux.

Avec la dissolution du 8ème régiment d'artillerie (745 hommes);Commercy;sous-préfecture de la Meuse; paie le plus lourd tribut.

"Nous avons obtenu la promesse du gouvernement précédent que cette dissolution ne serait pas effective tant qu'il n'y aurait pas de compensation en termes d'effectifs.

"Le moratoire est aujourd'hui lettre morte";regrette le maire;Bernard Muller;qui a réactivé le comité de défense mis en place il y a quatre ans et appelle à une manifestation le 15 septembre.Il évoque les conséquences négatives du départ du régiment sur l'économie locale-la masse salariale,partiellement dépensée sur place,s'élève à 20 millions d'euros par an...

Lire la suite sur: www.les echos.fr

Si nos" politiques de tout poils" tenaient leurs promesses;ça se saurait! Ils mentent comme des "arracheurs de dents"et se fichent pas mal des élus locaux confrontés à ces dissolutions d'unités qui pénalisent gravement les finances des communes;privant les commerçants d'une recette très importante.De plus ces restructurations touchent particulièrement des régions considérées comme des déserts industriels :le Nord et l'Est de la France;gravement sinistrés par le chômage.

Quant à la géographie de ces restructurations militaires; je suppose que la couleur politique de l'élu en place pèse aussi lourd;sinon plus que la nécessité opérationnelle de la décision...

Il ne faut pas oublier que c'est Bercy le DRH de la défense!

Continuer à réduire les effectifs militaires;alors qu'un peu partout s'amplifient les "bruits de bottes et le silence des babouches";est-ce une bonne stratégie? Je pense que malheureusement nous le regretterons un jour;mais ce sera trop tard...

Commenter cet article

À propos

LE BLOG DE JACK - Ancien militaire des OPEX (Liban - Kosovo...) et porte-drapeau à l'UFAC des Côtes d'Armor.