Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE BLOG DE JACK - Ancien militaire des OPEX (Liban - Kosovo...) et porte-drapeau à l'UFAC des Côtes d'Armor.

26 Feb

Lire en numérique;qu'est-ce que ça change ?

Publié par jack

SIRE_4232271_1_apx_470_.jpg

14 % des Français ont lu un livre numérique, sur une tablette ou une liseuse (1). Ces lecteurs ont en moyenne 45 ans, sont plutôt diplômés et achètent de la littérature. Lire un livre numérique change-t-il leurs habitudes de lecture ?

Ils lisent n'importe où. « Je trimbale ma liseuse partout, témoigne Françoise. De mon lit au petit coin, dans mon sac à main, sur le buffet de la cuisine, dans le noir dans mon lit. » La facilité de transport est le premier motif d'achat de livres numériques. Encore plus qu'avant, les lecteurs lisent en public : au restaurant et surtout en voyage.

Ils lisent autant ou plus. 60 % des lecteurs lisent autant qu'avant. 25 % lisent davantage. « C'est le cas de mon fils adolescent, note David Queffélec, consultant en édition numérique en Bretagne. Avant, l'épaisseur d'un livre pouvait le rebuter. Maintenant, il n'a plus peur de l'objet. » Les fabricants de liseuses prédisent une croissance de la clientèle des moins de 12 ans, attirés par la dimension 'nouvelle technologie' de l'objet.

Ils regrettent les conseils du libraire. Les lecteurs numériques dépensent en moyenne 145 € par an pour l'achat d'eBooks. Ils sont 28 % à dépenser moins qu'avant et 11 % à dépenser plus. « Certains ouvrages sont meilleur marché, mais beaucoup coûtent le même prix qu'en papier », déplore Maria. Elle aurait souhaité que les livres numériques démocratisent la culture. Les lecteurs disposent de 80 000 titres numériques contre 600 000 références pour le fond imprimé. « Ils achètent facilement sur Internet mais regrettent les conseils personnalisés des libraires, détaille David Queffélec. La nouvelle tendance serait de vendre des eBooks en librairies. »

Ils ne prêtent plus leurs livres. Tablettes ou liseuses permettent de publier choix d'ouvrages et notes de lecture sur les réseaux sociaux. Leurs concepteurs pensaient que les lecteurs numériques aimeraient jouer au critique littéraire. 5 % des lecteurs seulement utilisent cette fonctionnalité. Par contre, la plupart des ouvrages numériques étant protégés, ils ne peuvent plus prêter leurs textes préférés à leurs amis.

Ils aiment l'interactivité.Marie-Amélie adore lire sur son iPad : « C'est un véritable bonheur de pouvoir changer la taille de la typo, surligner, faire des captures d'écran. » David Queffélec pense que les livres numériques rénoveront les modes de narration « en y intégrant des images 3D, en utilisant la géolocalisation et en réinventant le livre dont vous êtes le héros ».

  Audrey GUILLER.

Source:Ouest-France.
Personnellement je possède une liseuse de poche(Kobo mini FNAC)que j'emmène partout et je lis beaucoup plus qu'avant.Si le téléchargement des livres reste encore assez élevé;il existe par contre un panel très important de livres à télécharger gratuitement d'auteurs et de titres classiques;c'est un choix personnel à faire.Toujours est-il que je pense que le phénomène encore un peu timide en France est appelé à se développer de plus en plus avec le perfectionnement des nouveaux modèles plus performants;en particulier les modèles couleurs qui pour l'instant ne sont pas au point.De plus, c'est une bibliotèque qui ne prend pas de place...
Commenter cet article

À propos

LE BLOG DE JACK - Ancien militaire des OPEX (Liban - Kosovo...) et porte-drapeau à l'UFAC des Côtes d'Armor.