Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE BLOG DE JACK - Ancien militaire des OPEX (Liban - Kosovo...) et porte-drapeau à l'UFAC des Côtes d'Armor.

08 Apr

Les éléments français au Sénégal (EFS) en soutien à l'opération Serval.

Publié par jack

ob_7ff08e_efs-soutien-serval-2-jpg.jpeg

Depuis le 11 janvier 2013 et le déclenchement de l’opération Serval au Mali, les éléments français au Sénégal, pôle opérationnel de coopération à vocation régionale, jouent un rôle déterminant dans les opérations.

Après une évaluation des capacités de transmissions, d’hébergement et de travail disponibles aux EFS, un PC interarmées de théâtre a été mis en place à Dakar. Dans le même temps, des contacts ont été établis avec Bamako, qui constitue la plateforme de transit de l’ensemble des moyens logistique projetés sur le sol malien.

Le dispositif de soutien mis en œuvre depuis Dakar est articulé autour des façades aériennes et maritimes. Sur la zone militaire réservée de l’aéroport international Léopold Sédar Senghor, des ATL 2 de l’aéronavale, des AWACS, des ravitailleurs et des transporteurs de l’armée de l’air et des pays alliés contributeurs se succèdent quotidiennement. Progressivement, le volume et la diversité des moyens aériens déployés ainsi que le rythme soutenu des rotations ont transformé cette zone en véritable base aérienne multinationale. Depuis le début des opérations, plus de 1000 mouvements d’aéronefs – français, mais aussi anglais, espagnols, danois, allemands, hollandais et américains – ont permis de transporter plus de 4000 passagers et plus de 1000 tonnes de fret au Mali.

Le port de Dakar, point d’encrage de l’acheminement stratégique par voie maritime, constitue la seconde plateforme du soutien logistique avec le déploiement d’un Sea port of debarkation (SPOD), placé sous le commandement opératif de théâtre. Depuis le 28 janvier, le BPC Dixmudeet trois affrétés y ont débarqué près de 8000 tonnes de fret et près de 500 personnels en quatre rotations.

Par ailleurs, d’importants moyens de soutien ont été déployés sur les différentes implantations des EFS pour, équiper, soigner, véhiculer, informer, armer, ravitailler (en essence, en munitions, en pièces de rechange), nourrir, héberger, plus d’un millier de militaires en transit. Des camps de toile avec cafétéria et infirmerie attenantes ont également été mis en place.

Dans le même temps, les EFS soutiennent le déploiement de la MISMA grâce à des actions de formation ciblées, délivrées au profit des forces africaines avant qu’elles intègrent la mission internationale de soutien au Mali. Après avoir contribué à l’évaluation des contingents de la MISMA et établi un bilan initial de leurs besoins, les EFS ont ainsi mis en œuvre des formations tactiques et logistiques au profit des forces nigériennes et sénégalaises.

Par ailleurs, au titre de la coopération opérationnelle, 10 militaires des EFS sont déployés au Mali, auprès du PCIAT ou des états-majors des différents

Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense

 

Commenter cet article

À propos

LE BLOG DE JACK - Ancien militaire des OPEX (Liban - Kosovo...) et porte-drapeau à l'UFAC des Côtes d'Armor.