Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE BLOG DE JACK - Ancien militaire des OPEX (Liban - Kosovo...) et porte-drapeau à l'UFAC des Côtes d'Armor.

14 Dec

Les dirigeants de l'UE veulent une Défense européenne.

Publié par jack

A400M ff


Airbus A400M - DR

Les chefs d'Etat et de gouvernement européens se sont mis d'accord vendredi pour consacrer une partie de leur sommet de la fin 2013 à la défense, un secteur fortement affecté par la crise budgétaire et où les coopérations entre Etats restent limitées.

Réunis à Bruxelles pour le dernier sommet européen de l'année, les Vingt-Sept ont souligné l'importance de « renforcer l'efficacité de la politique commune de sécurité et de défense », selon le texte de leur déclaration finale (voir ci-dessous). Ils ont mis en avant les « responsabilités accrues » de l'Union européenne, récemment consacrée par le Prix Nobel de la Paix, dans « un monde qui change », marqué notamment par le repositionnement des Etats-Unis sur la zone Asie-Pacifique.

Les dirigeants ont donc décidé de débattre de ce sujet à la fin 2013, alors que les sommets des dernières années ont été accaparés par la crise financière. Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a d'ailleurs souligné que la défense n'avait pas été évoquée au niveau des chefs d'Etat et de gouvernement depuis 2008. Les dirigeants ont demandé au service diplomatique européen, dirigé par la Britannique Catherine Ashton, de leur soumettre des propositions et des initiatives d'ici à septembre 2013. L'Agence européenne de la Défense (AED), créée pour promouvoir la coopération entre Etats, sera mise à contribution.

Contraintes budgétaires

« Les contraintes budgétaires actuelles démontrent le besoin urgent de renforcer la coopération européenne pour développer des capacités militaires et combler les lacunes, dont celles qui sont apparues lors des récentes opérations », affirment les dirigeants dans leurs conclusions. La guerre menée en Libye en 2011 a ainsi démontré que les Européens restaient dépendants des Etats-Unis dans des domaines essentiels comme le ravitaillement en vol, les munitions ou la surveillance.

Les dirigeants des Vingt-Sept mettent en avant les « bénéfices, en terme d'emplois, de croissance, d'innovation et de compétitivité industrielle », que leurs pays pourraient tirer d'une relance de l'industrie militaire qui souffre d'un émiettement en Europe.

Les budgets de la défense figurent parmi les principales victimes de la crise dans la plupart des pays européens, qui ne dépensent plus qu'environ 200 milliards d'euros par an collectivement dans ce secteur. Pour les seuls investissements, considérés comme le nerf de la guerre, les Européens ont réduit leurs dépenses annuelles de 20 milliards par rapport à 2006, selon l'Agence de la défense. Même s'ils se serrent aussi la ceinture, les Etats-Unis restent loin devant l'Europe, avec un budget de 500 milliards d'euros, tandis que les dépenses progressent fortement dans certaines régions, comme l'Asie.

« Nous ne pouvons pas prendre le risque d'un déclassement stratégique », a récemment averti Claude-France Arnould, qui dirige l'Agence de la défense. Dans son rapport sur le retour de la France dans le commandement intégré de l'Otan, l'ancien ministre Hubert Védrine a pointé « l'absence évidente de toute volonté des Etats membres de l'UE de prendre des responsabilités nouvelles -c'est à dire des risques-en matière de défense ». Le récent échec de la fusion entre EADS et BAE Systems a illustré cette complexité, à la fois industrielle et politique, à construire une Europe de la défense, un secteur qui demeure plus que d'autres lié à la souveraineté des Etats.

 

Source : AFP

Commenter cet article

À propos

LE BLOG DE JACK - Ancien militaire des OPEX (Liban - Kosovo...) et porte-drapeau à l'UFAC des Côtes d'Armor.