Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE BLOG DE JACK - Ancien militaire des OPEX (Liban - Kosovo...) et porte-drapeau à l'UFAC des Côtes d'Armor.

13 Dec

L'ordre et la morale: la polémique enfle encore!

Publié par jack

images--3--copie-3.jpg19502372-r 450 x-f jpg-q x-20100903 114405Quand un réalisateur de cinéma a la prétention de sortir un film; relatant des faits historiques;il doit bien se douter qu'il est "attendu au virage"par les acteurs directs ou indirects qui ont participé à l'évènement.Or dans le cas de ce film;la multiplication d'articles écrits par les équipes qui sont intervenues à la grotte d'Ouvéa montre que Kassowitz;qui soit- disant a enqueté pendant 10 ans;ne s'est pas renseigné auprès des bons acteurs du drame! Voici quelques extraits d'articles d'anciens du GIGN  rétablissant la réalité  des faits:  

  Faux:les kanaks montrés comme "gentils";bien avant la tuerie de Fayaoué;caillassaient souvent les"mobiles" qui se rendaient à la plage.(Par auteur du blog: sport kanak surtout pratiqué le week-end number-one(bière locale);quand on a tapé dans" la bouteille carrée:"wisky)A tel point qu'un gendarme avait inerdit aux kanaks vendeurs de poisson ou de souvenirs locaux de continuer à venir à la brigade.

 Faux: Les gendarmes de Fayaoué n'ont pas tous été tués ou blessés par arme à feu;mais à coups de tamioc(photo) et de sabres d'abattis(grand coupe-coupe local) rapport de la ligue des droits de l'homme.Les gendarmes n'étaient pas armés;hormis un lieutenant rentrant de patrouille.

Faux: Il n'y avait pas de rivalités entre militaires et membres du GIGN lors de l'attaque de la grotte.

Faux: Les preneurs d'otages kanaks après la tuerie de Fayaoué,ne souhaitaient pas se rendre;ils se doutaient bien de ce qui les attendait.

 Faux: Les prisonniers kanaks n'ont pas été torturés ni tués après l'assaut;seul un officier qui avait perdu 4 hommes de son unité à Fayaoué; a frappé le chef des agresseurs:alfonse Dianou;il a été sanctionné.De plus;aucun coup de feu n'a été tiré après l'intervention de la grotte.

 Faux: Legorjus n'a pas assisté à l'assaut de la grotte;il était caché derrière un rocher;en compagnie d'un gendarme du matériel;car il était soit-disant fatigué après une semaine de négociations...A Ouvéa il a perdu toute crédibilité auprès de ses hommes et a quitté le groupe( de gré ou de force)peu de temps après son retour en métropole.D'ailleurs aux dires de certains membres du GIGN;les seules interventions de Legorjus au groupe:ont été les parties de tennis/ballon au gymnase!

 Vrai:j. Bianconi qui était civil; véritable héros; qui a servi de négociateur et de liaison entre les otages et les éléments d'intervention; a fait de multiples allées et venues entre la grotte et l'extérieur;il a meme réussi à faire passer des armes et une clé de menottes avant l'intervention des forces;malgré les risque encourus.Mais il s'est fait voler la vedette par Legorjus.

 Vrai: Les otages étaient régulièrement menacés de mort,surtout ceux du GIGN qui avaient été reconnus et étaient mis à l'écart des autres gendarmes.  

 Vrai: C'est un sous-officier du GIGN qui a pris le commandement du groupe;en place de Legorjus; lors de l'intervention;sous les ordres du général commandant toutes les troupes d'assaut.  

Vrai: Les descendants de certains gendarmes tués à Fayaoué n'ont pas été consultés;car soit-disant: "pas trouvés!" Pourtant en 10 ans d'enquète;on peut en faire des interwiews!  

                                                               MORALITE :

Ce film: sensé retracer un évènement historique tragique est finalement un roman partial; arrangé à la sauce Kassowitz;qui désinforme le spectateur; et une fois de plus diabolise les serviteurs de l'état que sont les militaires et les gendarmes...Heureusement que ce film n'est par projetté sur le "caillou" qui bénéficie pour l'instant d'une paix relative;mais n'a pas toujours été habité par "des gentils kanaks"...

Commenter cet article

À propos

LE BLOG DE JACK - Ancien militaire des OPEX (Liban - Kosovo...) et porte-drapeau à l'UFAC des Côtes d'Armor.