Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE BLOG DE JACK - Ancien militaire des OPEX (Liban - Kosovo...) et porte-drapeau à l'UFAC des Côtes d'Armor.

20 Jan

Brest:interpellés par le GIGN juste avant leur braquage.

Publié par jack

130120122933330_48_000_apx_470_.jpg

Deux hommes qui visaient un distributeur de billets dans une galerie commerciale de Brest ont été interpellés par le GIGN avant leur braquage. Ils auraient également attaqué le magasin Casino de Landivisiau juste avant Noël.

Arrêtés sans incident avant l'attaque du distributeur de billets de la galerie commerciale

" Ils m'ont commandé une bière chacun. Le temps que je me retourne pour les servir, ils étaient mis au sol et maîtrisés. » Tout est allé extrêmement vite, vendredi soir, au bar le Post'Hall, dans la petite galerie commerciale du Super U de Recouvrance, à Brest.

Deux hommes, d'une trentaine d'années, sont interpellés par les hommes du groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), vers 19 h 15. D'après les informations de la gendarmerie, ils s'apprêtaient à braquer le distributeur de billets situé dans la galerie commerciale.

Ils étaient venus repérer la veille, mais sans savoir que les gendarmes d'élite les filaient

La veille, à la même heure, ils étaient venus prendre un verre au Post'Hall. « Ils s'étaient assis le long de la baie vitrée, raconte le patron, Bertrand Léocat. De là, ils voyaient parfaitement le distributeur. Ils étaient très polis, normaux quoi. » Et sans doute en plein repérage. Mais suivis par la gendarmerie. Le vendredi midi, en effet, un gendarme en civil se rend à son tour sur les lieux. Il prend des photos. Et prévient discrètement les responsables du Super U qu'il pourrait se passer quelque chose dans les heures à venir.

Ils attendaient la fermeture du Super U à 19h30

Le vendredi soir, les deux braqueurs présumés reviennent au Post'Hall. Ils attendent sans doute la fermeture du Super U, à 19 h 30. Le GIGN ne leur en laisse pas le temps. «« Quand ils ont été interpellés, ils n'ont pas protesté, se souvient Bertrand Léocat. Dans le bar, les clients n'ont pas réagi. J'en ai prévenu un, pour rigoler : « Tu vois, si tu payes pas ton demi, moi, j'appelle le GIGN !» L'intervention des gendarmes a été très pro, sans coup de feu.»»

Ils étaient suivis depuis le 20 décembre

Les deux hommes ont commencé à être interrogés sur place, avant d'être embarqués en fourgon cellulaire. Ils ont depuis été placés en garde à vue. Leur voiture, de couleur blanche, a aussi été emmenée. Selon nos informations, ils étaient suivis par les enquêteurs de la gendarmerie depuis le 20 décembre.

Ce soir-là, deux hommes encagoulés avaient pénétré dans le Casino de Landivisiau juste avant sa fermeture. Après avoir tiré des coups de feu avec un fusil à pompe, ils s'étaient fait remettre 22 billets de 10 €, soit 220 €. Ils habitaient depuis dans le quartier de Kerourien à Brest.

Source: Ouest-France.

 

 

Commenter cet article

À propos

LE BLOG DE JACK - Ancien militaire des OPEX (Liban - Kosovo...) et porte-drapeau à l'UFAC des Côtes d'Armor.