Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE BLOG DE JACK - Ancien militaire des OPEX (Liban - Kosovo...) et porte-drapeau à l'UFAC des Côtes d'Armor.

28 Aug

Afghanistan:les aléas du retrait Français.

Publié par jack

23eec6b2-f122-11e1-85ba-35ea2247e1dc-493x328INFOGRAPHIE- La route Kaboul-Karachi devrait rester impraticable aux convois de l'armée Française;jusqu'en décembre.

Près de deux mois après la réouverture de la frontière aux convois de l'OTAN;le retrait du matériel français par la route reliant l'Afghanistan au port de Karachi est loin d'être acquis.Après la bavure américaine qui avait coûté la vie à 24 militaires pakistanais en novembre dernier,le gouvernement pakistanais a fermé sa frontière aux convois de l'OTAN;compliquant le ravitaillement des troupes de la coalition.La réouverture de la passe de Khyber;au moment même du début des retraits militaires français et américains;laissait entrevoir une alternative au désengagement par voie aérienne;la seule jusque-là possible.

Mais l'attente s'annonce encore longue.Selon une source diplomatique française proche du dossier;les modalités de transit sont loin d'être réglées.Aux délais des procédures viennent s'ajouter les conditions posées par les pakistanais.Ceux-ci ont donné la priorité au passage des véhicules de ravitaillement de l'OTAN qui se sont accumulés du côté pakistanais pendant le blocus de huit mois. "Le problème logistique majeur est maintanat de désengorger le port de Karachi;plusieurs milliers de containers y sont bloqués et celà devrait prendre deux à trois mois.

Les logisticiens français ne pourront pas compter sur la voie pakistanaise avant la fin de l'année.Et lorsqu'elle sera enfin praticable;ils n'y achemineront pas de matériel létal;c'est à dire ni armement  ni véhicules blindés;ceci malgré le feu vert d'Islamabad.

Pour la France;les risques de vol ou de destruction du matériel sont trop élevés. "Des incidents sécuritaires sur les itinéraires conduisant au port de Karachi et visant le flux logistique se sont produits régulièrement";explique ce diplomate;en référence aux groupes armés qui sévissent sur le tronçon traversant les zones tribales pakistanaises.

Depuis la réouverture de la route;les attaques ont repris de plus belle.Les camions sont brûlés;leurs conducteurs tués;ou les marchandises sont tout simplement volées pour être ensuite revendues sur les marchés de Peshawar et des villes frontières...

Lire la suite sur: www.lefigaro.fr

Entre les décisions politiques souvent fantaisistes;prises à la va-vite et la réalité du terrain;il y a tout un monde! On ne planifie pas un désengagement de théâtre d'opération;tel que l'Afghanistan à la légère ! Ce n'est pas un retour de vacances;mais bien une fin de mission dans un pays en guerre à la merci de toutes les bandes de bandits "islamisants "qui feront tout pour nuire à l'opération de retrait.

Le désengagement d'Afghanistan est une mission lourde et dangereuse qui ne respectera certainement pas le calendrier de notre "président normal!"

Commenter cet article

À propos

LE BLOG DE JACK - Ancien militaire des OPEX (Liban - Kosovo...) et porte-drapeau à l'UFAC des Côtes d'Armor.